Récolter les bienfaits du sommeil

Par Daniel Jin Blum, PhD

La plupart d’entre nous récoltons les bienfaits du sommeil sans réaliser qu’il est l’élément fondamental notre santé. C’est seulement lorsqu’il se détraque que nous comprenons soudain combien notre sommeil est précieux : quand nous n’en n’avons pas assez nous nous sentons irritables et moins concentrés.

La difficulté réside dans le fait que bien des effets du sommeil se situent entre l’à peine perceptible et l’en-dehors du champ de notre conscience, particulièrement lorsque les effets s’accumulent graduellement au fil du temps.

Lorsque nous manquons de sommeil nous devenons habiles à fonctionner en pilote automatique, sans nous engager pleinement dans la vie, et en restant en-dessous de nos capacités optimales.

Nous pouvons remarquer les effets de changements importants de notre sommeil, alors même que leur impact sur nos processus physiques et mentaux demeure invisible. Nos capacités d’adaptation humaines nous portent à modifier rapidement notre cadre de références pour l’adapter à nos états de manque de sommeil. Si ce mécanisme nous est d’une aide précieuse pour traverser des difficultés à court terme, il va cependant renforcer la perception de notre capacité à « fonctionner avec moins de sommeil ». En réalité, nous pouvons « fonctionner » avec peu de sommeil mais à un niveau très inférieur à notre potentiel et sur une bien plus courte durée.

Choisir d’être pleinement dans le moment présent tout le temps exige de l’intention, de l’effort, de la pratique et du sommeil. Pratiquer être dans le moment présent peut s’avérer difficile pour certaines personnes tant il est perturbant et parfois douloureux de changer nos modes de fonctionnement habituels.

Etre attentif à chaque instant peut aussi être terrifiant. Lorsque nous commençons à remarquer chaque pensée, sensation ou interaction, cela nous expose à des choses que nous préférerions ne pas voir.

Mais comme lors d’une randonnée difficile vers un beau point de vue, le travail et les étapes le long du chemin, à la fois plaisants et désagréables, rendent plus intense notre plaisir à l’arrivée.

Informez-vous sur tous les bienfaits qu’apporte le sommeil : plus vous en saurez et comprendrez, plus vous serez motivé à donner la priorité au sommeil quand d’autres activités vous attireront.

Commençons avec des informations sur les moyens essentiels dont notre corps et notre esprit profitent du sommeil.

 

Le sommeil nourrit le système cardiovasculaire

Le cœur, comme tous les muscles du corps, a besoin de “temps de pause” pour récupérer.

Même s’il continue à battre pendant la nuit, une quantité de sommeil suffisante sans interruption lui fournit un temps de récupération indispensable. Durant cette période, votre cœur réduit sa charge de travail –mesurée par la pulsation cardiaque et par la pression sanguine– parce qu’il n’a plus à lutter contre la force de gravité ou à fournir en sang riche en oxygène les multiples processus corporels qui ralentissent durant le sommeil.

Cependant, si vous faites travailler votre coeur sans relâche nuit et jour, vous vous exposez à un risque plus élevé d’hypertension et de maladies cardiovasculaires (causes les plus courantes de décès pour les femmes et les hommes aux Etats-Unis).

Réduire votre sommeil de seulement deux heures par nuit peut dramatiquement augmenter votre risque de faire un arrêt cardiaque, et les recherches montrent que dormir moins de six heures par nuit peut doubler le risque d’attaque ou d’arrêt cardiaque.

 

Le sommeil répare le système musculaire

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les bébés et les enfants ont besoin de tant de sommeil ?

Tout dans votre corps, de vos membres à votre coeur, a besoin de périodes de renouvellement soutenues.

Le sommeil est essentiel au lancement du processus de développement et de réparation des os, des muscles et des tissus. Dans la posture allongée, nos os ne luttent pas encore contre la pression de la force de gravité et sont libres de s’allonger, particulièrement pendant l’adolescence. Le corps humain accentue cette possibilité en libérant une hormone de croissance pour soutenir au maximum cette période essentielle d’inactivité physique. Même lorsque vous n’êtes pas dans une période de regain de croissance, le repos nocturne donne à vos muscles du temps pour se détendre et se réparer. Sans une période suffisante de repos, les muscles consomment plus, s’épuisent plus rapidement, et nous sommes exposés à des blessures plus fréquentes qui durent plus longtemps.

 

Le sommeil élimine les toxines du cerveau

L’une des découvertes les plus récentes sur le fonctionnement du sommeil est que le sommeil décharge le cerveau des toxines nocives qui se sont accumulées durant la journée. Le cerveau est l’organe du corps qui consomme le plus d’énergie car sa taille dépend de la quantité de glucose qu’il utilise. Comme lors de tous les processus importants, le fait de courir toute la journée produit des déchets résiduels qui s’accumulent dans le cerveau. Lorsque nous dormons, nos cerveaux génèrent des processus accessoires qui permettent à une grande quantité de connections neuronales d’être au repos.

Le repos nocturne des cellules de votre cerveau aide à maintenir la sensibilité des récepteurs qui facilitent la communication intercellulaire. Donner du repos aux neurones crée aussi de l’espace pour que le liquide cérébrospinal afflue dans le cerveau et expulse les protéines accumulées. Tout comme les marées effacent les empreintes et emportent les débris de la plage, ce fluide coule dans les plis de votre cerveau et rince les toxines.

Lorsque vous ne dormez pas assez, vous accumulez alors cette toxine dangereuse appelée béta-amyloïde. La béta-amyloïde est étonnamment le simple fragment d’une plus grande protéine utilisée par le cerveau. Cependant, ce sous-produit est particulièrement collant et s’agglomère en plaques dans le cerveau, ces mêmes plaques qui sont fortement associées à la maladie d’Alzheimer.

Une récente découverte scientifique démontre qu’améliorer le sommeil réduit les plaques de béta-amyloïde du cerveau, ce qui réduirait nos risques de développer la maladie d’Alzheimer en fin de vie.

 

Le sommeil stimule le système immunitaire

Etes-vous déjà tombé malade après un examen important ou avoir réalisé un projet à terminer à une date précise ? Cela s’explique par le fait que votre système immunitaire a été sensiblement affaibli par le stress et le manque de sommeil. Un bon sommeil nous permet non seulement de nous défendre contre les maladies à venir, il nous assure aussi le juste équilibre pour renforcer notre immunité contre de futures infections. Un temps de sommeil sans interruptions permet à nos corps d’équilibrer les différents niveaux de défenses immunitaires. Lorsque ce processus est interrompu, les premières lignes de défense –notre capacité à augmenter l’inflammation pour combattre l’infection et à distinguer les cellules infectées – sont sensiblement compromises.

Le but est de renforcer notre conscience de la santé de notre sommeil pour devenir plus motivés à donner la priorité au sommeil parmi les nombreuses sollicitations qui rivalisent pour notre temps et notre attention.

Si vous perdiez ne serait-ce qu’une heure de sommeil par nuit pendant une semaine, le taux normal de fonctionnement de votre fonction immunitaire pourrait diminuer jusqu’à 44 %. Si la perte de sommeil se poursuivait avec la même intensité, ce qui arrive souvent aux personnes qui ont des responsabilités importantes ou aux enfants, ce déficit pourrait descendre à 97 % de baisse de production d’anticorps au bout d’un mois de perte partielle du sommeil.

Du niveau cellulaire au niveau interpersonnel, le sommeil constitue la fondation de notre santé et un des piliers du bien-être.

Le temps que nous dédions à notre sommeil fait pâle figure comparé aux heures interminables que nous consacrons à notre scolarité, à notre métier ou à notre passe-temps préféré.

Bien qu’il soutienne toutes ces activités, le sommeil est souvent le premier élément que nous sacrifions lorsque nous nous sentons très occupés ou submergés.

Dormir suffisamment nous aide à fonctionner à nos niveaux potentiels les plus élevés, physiques ou mentaux, dans de nombreux domaines. Dans un monde qui exige que nous soyons toujours plus efficaces, s’assurer un sommeil correct peut nous aider à accroître nos capacités, non seulement pour nous sentir mieux, mais aussi pour travailler de façon plus intelligente et devenir plus résistant.

_ Extrait de « Sleep Wise: How to Feel Better, Work Smarter, and Build Resilience » (Dormez bien : comment se sentir mieux, travailler intelligemment et renforcer sa résistance)

Reproduit avec la permission de Parallax Press.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *