Leçons que j’ai apprises sur les rendez-vous et les relations de couple 2


jennifer-relationsÉcrit par Jessica Semaan (en anglais)

J’ai passé deux semaines au Village des Pruniers, un monastère bouddhiste en France. Je m’y suis rendue pour me rétablir après une crise de surmenage, et ce que j’y ai trouvé a été, non seulement de la sagesse quant à la façon de vivre dans le moment présent, mais aussi de la sagesse sur l’amour. Bien que les moniales doivent s’abstenir de toute sorte d’activité romantique ou sexuelle, elles ont partagé des conseils fondés et sortis du coeur sur les rendez-vous et les relations de couple. Du fait qu’elles ont à faire face à leur désir pour l’amour romantique en y appliquant le regard profond et en cultivant l’amour pour la communauté, les moniales sont bien équipées pour répondre à des questions sur les ruptures, les mariages, ou les rendez-vous.

1. L’effet surprenant de se demander pourquoi:

Quand tu te sens attiré(e) par quelqu’un, et avant d’en venir à l’étape suivante avec cette personne, prend le temps de t’arrêter et de te demander pourquoi.

Il est facile d’attribuer cette attirance à la magie, à l’intuition, ou au hasard.

Mais quand tu fais le pas et te demandes pourquoi, cela te donne clarté et honnêteté. L’une des moniales aînées a partagé que le plus souvent, quand elle est attirée par quelqu’un, elle réalise qu’en fait elle est attirée par une qualité présente en cette personne et qu’elle aimerait avoir en elle-même. Au lieu de s’agripper à l’idée d’être avec cette personne, elle cultive donc la qualité en question en elle-même.

Quand j’ai mis ce conseil en pratique sur moi-même, j’ai réalisé que dans le cas des relations amoureuses qui n’avaient pas duré, mon attirance avait été une expression de ma solitude.

2. L’importance de ralentir:

Au lieu de bondir en avant trop vite, garde ta pleine conscience dans chaque rencontre et dans chaque conversation que tu as avec la personne qui te plaît. Se mettre à connaître quelqu’un en profondeur cultive la compréhension et l’acceptante, qui sont la base de l’amour véritable. Cela montre aussi notre respect et notre soucis de l’autre personne.

L’amour véritable, dans la définition de la moniale, est l’amour qui continue même quand la passion s’atténue complètement. Il est indépendant de l’attirance sexuelle.

3. Gère ta colère, pas la relation:

Pendant la retraite, nous avons appris qu’il n’était pas question de fuir ses sentiments. Il s’agit au contraire d’être avec ses sentiments et d’apprendre à les connaître. Un des sentiments principaux qui nous habite en tant qu’êtres humains est la colère. Au lieu de la déchaîner sur ton partenaire ou de la lui cacher, quand tu la ressens en toi, sois sûr(e) d’être honnête quand au fait que tu ressens de la colère et excuse-toi ou va même jusqu’à demander du temps de sursis. Va faire une marche ou du jogging et prend tout le temps dont tu as besoin.

L’enseignement nous recommande de dire à notre partenaire que nous sommes en colère, que nous souffrons, et que nous avons besoin de temps pour nous calmer. De cette façon, nous assumons notre sentiment propre de façon responsable et nous n’essayons pas de corriger le sentiment de l’autre personne. Au contraire, nous créons de la clarté en nous afin de pouvoir nous reconnecter ensuite à l’amour et résoudre la situation.

4. Il n’y a pas besoin d’être impliqué dans une relation de couple pour aimer:

L’amour véritable se cultive d’abord en apprenant à nous aimer véritablement nous-mêmes, nos parents, et notre communauté. Selon les moniales, il n’y a pas de différence entre ce type d’amour et ce que nous appelons l’amour romantique de longue durée. Du moment que tu pratiques l’amour envers toi-même, tu es en train de devenir un meilleur compagnon ou une meilleure compagne, ou un meilleur compagnon en devenir (ou compagne en devenir). Il n’y a pas besoin de se lancer coûte que coûte dans une relation ou sur une autre personne pour faire l’expérience de l’amour et t’y entraîner. Tu peux commencer en te regardant simplement dans le miroir.

5. Ne nourris pas ton envie de liaison amoureuse:

Les moniales n’écoutent pas de chansons d’amour, ni ne regardent de comédies romantiques, ou ne bavardent à ce sujet. Dans leur propres mots, toutes ces choses sont des sources qui nourrissent l’envie d’intensité et du type de liaison qui nous laisse le coeur brisé ou qui nous entraînent dans des relations de couple sans bonheur. Nous sous-estimons le pouvoir de ce que nous consommons passivement, et la façon dont cela affecte nos perceptions et nos désirs.

Quand de petites filles regardent des films sur le Prince Charmant, il y a de très grandes chances qu’elles se lancent à sa recherche quand elle auront grandi; et la vérité, c’est que nul Prince Charmant ne réside en ce monde. Ce que l’on trouve en ce monde, ce sont des êtres humains, et en tant que femme, nous n’avons pas besoin d’un sauveur. J’ai trouvé particulièrement intéressant de voir qu’en tant qu’adulte, je sens souvent une envie de liaison qui s’éveille en moi après m’être livrée à la révision des pages de mariage sur Facebook.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Leçons que j’ai apprises sur les rendez-vous et les relations de couple